Robespierre sur les planches japonaises...

L’incorruptible en chansons

La compagnie de théâtre Takarazuka présente au Japon, depuis novembre, une comédie musicale consacrée à la vie de Robespierre, intitulée : Le chemin illuminé. Le révolutionnaire Maximilien Robespierre. 

Par le passé, cette troupe exclusivement composée de femmes s’est déjà à plusieurs reprises inspirée de la révolution française, en présentant Les amants de la Bastille, La Rose de Versailles et le Mouron rouge. Leur nouveau spectacle se distingue cependant des précédents par sa focalisation sur la figure de l’Incorruptible, à laquelle l’actuelle vedette de la compagnie, Nozomi Fuuto, donne vie.

Fuuto présente un Robespierre jeune et enthousiaste, incarnant les idéaux révolutionnaires, tout en se montrant sensible à l’amitié, ainsi qu’à la beauté de la jeune Marie-Anne – dont le nom est un jeu de mots sur Marianne, la liberté personnifiée. Parmi les autres personnages principaux, l’on reconnaît Talleyrand, Olympe de Gouges, les principaux Girondins, Danton, Desmoulins et les collègues de Robespierre au comité de Salut public. Ensemble, ils permettent de retracer le parcours de l’Incorruptible des débuts de la Révolution jusqu’à Thermidor, des développements majeurs étant consacrés à l’entrée en république, puis à l’an II.
Mise en scène par Hirokazu Ikuta, le spectacle a été mis en musique par Frank Wildhorn (Le Mouron rouge). Elle est représentée au Grand théâtre à Takarazuka jusqu’au 15 décembre 2017, et à Tokyo du 2 janvier au 11 février 2018.

A défaut de faire le voyage du Japon, il est possible de visionner des extraits du spectacle sur le site de la troupe Takarazuka :
http://kageki.hankyu.co.jp/english/revue/2017/hikarifurumichi/gallery.html

Ariane Fichtl

15 décembre 2017
  • Facebook
  • Facebook

Vos commentaires


Aucune réaction pour le moment.