Pierre GOUBERT

Une journée d’études en 2015

À l’occasion du centenaire de la naissance de Pierre GOUBERT, décédé en 2012, a eu lieu le 13 octobre 2015 une journée d’études sous l’égide de l’ENS de Lyon (Fontenay-St-Cloud) et l’association des anciens élèves de l’Ecole et en présence de nombreux étudiants : « Comprendre, faire comprendre et faire revivre » : Pierre Goubert ou faire œuvre d’historien ».

Annie DUPRAT en rappelle le programme, auquel nous ajoutons une bibliographie réalisée par Françoise DARTOIS-LAPEYRE.

Dans sa présentation introductive, Thibaut Poirot (Paris 1) — cheville ouvrière de cette rencontre —, a remis la citation placée en exergue dans l’œuvre de Goubert car elle est révélatrice de l’attitude de l’homme autant que de la méthode du chercheur. Évoquant la querelle qui l’a opposé un temps à Braudel, il rappelle aussi le parcours méritocratique de Goubert et l’affection admirative qu’il professait à l’égard de Marc Bloch et d’Ernest Labrousse.

Daniel Roche (collège de France) analyse comment l’historien des paysans du XVIIe siècle a su éviter le piège tendu à l’époque par la confrontation de deux grilles de lecture sociologico-politiques (« société de classe » vs « société d’ordres ») en interprétant les rapports sociaux sans omettre un tableau des mœurs. Goubert étudiait au plus près les diversités individuelle, locale et régionale. Citant fréquemment les travaux de Philippe Ariès sur la mort et ceux d’Élias sur la civilisation de cour, Roche oublie cependant que la Sorbonne de l’époque n’estimait guère cet ingénieur agronome et ce sociologue, « égarés » parmi les historiens…

Le second intervenant, Maurice Garden (Lyon 2), observe comment Goubert, historien de la ville de Beauvais, considérait les murailles de la ville, de moins en moins clôtures et de plus en plus lieux de vie, transition avec le plat pays ; les métaphores révèlent une forme d’histoire des mentalités, terme dont Goubert se méfiait pourtant beaucoup en raison de son imprécision et du risque de la subjectivité de l’historien.

À Guillaume Garner (ENS Lyon) la mission d’exalter les apports de Goubert et surtout ses intuitions : intérêt pour le système fisco-financier, pour les écrits de Vauban et de Boisguilbert, le scepticisme vis-à-vis des concepts macro-économiques trop théoriques comme la notion de « mercantilisme » et, au-delà, tous les mots en « -isme ».

La communication de Françoise Dartois-Lapeyre (Paris 4) à propos de l’idée que se faisait Goubert de l’histoire culturelle : « une forme de représentation du monde dans un groupe contemporain ». Refusant l’antagonisme « société d’ordre/société de classe », non-pertinent à ses yeux, il s’attachait à étudier les sources au plus près, qu’il s’agisse de la correspondance du médecin Guy Patin (dans son Mazarin en 1990) ou des rôles d’imposition qui permettent de saisir les conditions sociales.

Sensible également à la qualité de son écriture, Nicolas Schapira (UPEM) souligne que pour Goubert l’histoire sociale doit être totale et ne doit pas être seulement celle des dominants. Il démontre que le discours de l’historien sur ses sources, toujours présent dans ses ouvrages, contribue à brosser une peinture totale de la société. Il donne en exemple l’ouvrage sur les deux familles de négociants, les Danse et les Motte.

Igor Moulier (ENS Lyon) conclut la séance en rappelant le rôle de l’ENS de Lyon (Fontenay-St-Cloud) dans la défense de l’Histoire moderne, de l’érudition mais aussi de la diffusion nécessaire auprès de plus larges publics.

Annie DUPRAT

BIBLIOGRAPHIE de Pierre GOUBERT

par Françoise DARTOIS-LAPEYRE

Goubert P., En Beauvaisis, problèmes démographiques du XVIIe siècle. A. Colin, (s. d.), in-8°, p. 453-468, carte, graphiques, Extrait des Annales, 1952.
 
Goubert P., Familles marchandes sous l’ancien Régime : les Danse et les Motte, de Beauvais, [Paris], S.E.V.P.E.N. (impr. Oberthur), 1959, XXIV-192 p. ; 25 cm.
 
Goubert P., Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730 : contribution à l’histoire sociale de la France au XVIIe siècle, Paris, Impr. nationale, 1958 et SEVPEN (Impr. nationale), 1960, 24,5 cm, 647 p., 6 pl. dépl. ; Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, cop. 1982, 2 vol., LXXII-653 p.-[5] f. de dépl. + 119 p. ill. ; 24 cm.
 
Goubert P., Cent mille provinciaux au XVIIe siècle. Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730, Paris, Flammarion, Champs, 1968, 439 p., In-16 (18 cm), 443 p., rééd. 1977, 1990 (publication abrégée de la thèse).
 
Goubert P., « Enquêtes. Une richesse historique en cours d’exploitation, les registres paroissiaux », [Signé : Pierre Goubert.], Extrait des Annales, économies, sociétés, civilisation, n° 7, Paris, A. Colin, 1954. In-8°, p. 83-93.
 
Goubert P., « Des registres paroissiaux à l’histoire. Indications pratiques et orientations de recherche », Bulletin d’Histoire moderne et contemporaine du Comité des Travaux Historiques, Paris, Imprimerie nationale, 1956, 19 p-.
 
Goubert P., Une fortune bourgeoise au XVIe siècle, Jehan Pocquelin, bisaïeul probable de Molière. [Signé Pierre Goubert.] dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, Paris, [Presses universitaires de France], 1954, I, p. 8-24, carte.
 
Goubert P., Louis XIV et vingt millions de français, Paris, Fayard, 1966, 1989, nlle éd. augmentée en 1991, coll. Pluriel, 2010, 415 p ; dès 1967, le livre était réédité par Culture, art, loisirs ; Livre de poche, 1977 ; Hachette Littératures, 1997 ; Nouv. éd. augmentée, France Loisirs, 1998, 348 p. ; rééd. « Pluriel », 1991.
 
Goubert P., L’Avènement du Roi-Soleil, présenté par Pierre Goubert, [Paris], Julliard, « Archives » n° 29, 1967, In-16 (18 cm), 303 p., pl. ; [Nouv. éd.], Paris, Hachette, 1996, 285 p.
 
Goubert P., Clio parmi les hommes..., [recueil d’articles], La Haye, Paris, Mouton/ École des hautes études en sciences sociales, 1976, 308 p., ill. ; 24 cm, Tolbiac, RdJ, 8- R- 67907 (52).
 
Goubert P., L’Ancien Régime, 2 vol. : T. 1 La Société, Paris, A. Colin, coll. « U », 1969, 231 p. et T. 2 Les Pouvoirs, Paris, A. Colin, coll. « U », 1973, 262 p. [4e éd. Colin, 1979].
 
Goubert P. et Daniel Roche, Les Français et l’Ancien Régime, Paris, Colin, 1984, T. 1 La Société et l’État, T. 2 Culture et société, 383 p.-[18] p. de pl. en coul., 392 p.-[24] p. de pl. en coul. ; id. pour la 2e édition 1991, 3e éd. en 2000.
 
Mélanges. Goubert, Pierre, La France d’Ancien Régime : études réunies en l’honneur de Pierre Goubert / [publ. par la] Société de démographie historique, Toulouse, Privat, 2 vol., 1984, 737 p.
 
Goubert P., La Vie quotidienne des paysans français au XVIIe siècle, Hachette, 1982, 319 p. ; rééd. 1991 ; le Grand livre du mois, 1993 ; rééd. 1994.
 
L’ouvrage est traduit en anglais : The French peasantry in the seventeenth century transl. by Ian Patterson, Cambridge, Cambridge University press ; [Paris] : [Éd. de la Maison des sciences de l’homme], 1986, Impr. en Grande-Bretagne, XI-242 p., 22 cm.
Une nouvelle éd. française paraît sous le titre : Les Paysans français au XVIIe siècle, [Paris] : Hachette, 1994, 295 p. ; rééd. Paris, le Grand livre du mois, 1998.
 
Goubert P., Initiation à l’histoire de France, Paris, Fayard-Tallandier, 1984, 490 p. ; Hachette, 1986 ; Fayard, 1990, 1994, le Grand livre du mois dès 1984, 490 p., suivi d’une chronologie, de cartes, de tableaux généalogiques et d’une bibliographie ; rééd., Fayard, 1994.
 
Goubert P., Mémoires pour l’instruction du Dauphin Louis XIV ; présentation Pierre Goubert, [Paris], Imprimerie nationale, 1992, 281 p., ill, 23 cm.
 
Goubert P., Le Siècle de Louis XIV, [Paris],Ed. de Fallois, 1996, 383 p., ill., 23 cm. [Livre de poche] ; Librairie générale française, coll. Le Livre de poche, 1998, 441 p. ; Le Siècle de Louis XIV : études, Paris, le Grand livre du mois, 2000, 383 p.
 
Goubert P., Mazarin, Paris, Fayard, 1990 [Le Grand livre du mois, 1990] ; Garnier-Flammarion-Librairie générale française, 1993, 477 p., coll « le Livre de poche » ; rééd. Paris, Pluriel, 2011, 572 p. Traduit dans plusieurs langues, par ex. en russe.
 
Goubert P., Un parcours d’historien. Souvenirs 1915-1995, Paris, Fayard, 1996.
 
Goubert P., Splendeurs et misères du XVIIe siècle, Paris, Fayard, 2005, 822 p., Coll. Les Indispensables de l’histoire, réunit : "Mazarin" ; "Louis XIV et vingt millions de Français". - Bibliogr. p. 450-464 et p. 782-791. Index ; Le Grand livre du mois, 2005 ; nouvelle éd. Fayard, 2010.
 
En collaboration
 
1789. Les Français ont la parole. Cahiers de doléances des États généraux, présentés par Pierre Goubert et Michel Denis, suivis d’un glossaire pratique de la langue de quatre-vingt-neuf..., [Paris], Julliard, 1964, In-16 (18 cm), 271 p., rééd. Gallimard, 1973, 1989. Très utile pour les enseignants dès le secondaire.
 
La Mosaïque France : histoire des étrangers et de l’immigration, sous la dir. de Yves Lequin […] ; préf. de P. Goubert, Paris, Larousse [coll. « Mentalités, vécus et représentations »], 1988, puis 1990, (Bibliogr. p. 519-525. Index) ; rééd. sous le titre Histoire des étrangers et de l’immigration en France, Larousse, 1992, Éd. refondue et mise à jour, [Paris], Larousse, 2006, 544 p.-[16] p. de pl.
 
Histoire économique et sociale de la France, [sous la dir. de] Fernand Braudel, Ernest Labrousse, II, 1660-1789,des derniers temps de l’âge seigneurial aux préludes de l’âge industriel, par Jean Bouvier, Charles Carrière, Pierre Goubert... [et al.], Paris, PUF, coll. « Quadrige » 162, 1993, XVI-775 p.
 
Erica-Marie Benabou, La Prostitution et la police des mœurs au XVIIIe siècle. Présentation par Pierre Goubert, Paris, Perrin, 1987, 547 p.
 
Il a préfacé
 
Lachiver, Marcel, La Population de Meulan du XVIIe au XIXe siècle (vers 1600-1870), étude de démographie historique. Préface de Pierre Goubert, Paris, S.E.V.P.E.N., 1969, 340 p.
 
Turrel, Denise, Bourg-en-Bresse au 16e siècle : les hommes et la ville ; préf. de Pierre Goubert, Paris, Société de démographie historique, Coll. « Cahier des Annales de démographie historique » 3, 1986, 290 p., ill., couv. ill. ; 21 cm.
 
Bergin, Joseph, Pouvoir et fortune de Richelieu ; trad. de l’anglais par Philippe Delamare ; préf. de Pierre Goubert, [Paris], R. Laffont, 1987.
 
Sabatier, Gérard, Le Vicomte assailli : économie rurale, seigneurie et affrontements sociaux en Languedoc des montagnes (Velay, Vivarais, Gévaudan) aux XVIIe et XVIIIe siècles ; préf. de Pierre Goubert, Saint-Vidal (43320), Centre d’étude de la vallée de la Borne, 1988, 449 p.-[36] p.
 
Richet, Denis, De la Réforme à la Révolution : études sur la France moderne ; préf. de Pierre Goubert, [Paris], Aubier, 1991, VII-584 p.
 
Zink, Anne, Clochers et troupeaux : les communautés rurales des Landes et du Sud-Ouest avant la Révolution  ; préf. de Pierre Goubert, Talence, Presses Universitaires de Bordeaux, 1997, 483 p., ill. ; 24 cm.
 
Deyon, Solange et Pierre, Henri de Rohan : huguenot de plume et d’épée : 1579-1638 ; préf. de Pierre Goubert, Paris, le Grand livre du mois, 2000, 223 p., cartes.
 
Jean Cartier, Jean-Pierre Besse, Jean-Marc Fémolant... [et al.] ; coordination de Ourdia Dufossé, Beauvais, 1900-2000 : un siècle de vie ; avec la participation des Archives départementales de l’Oise et des Archives municipales de Beauvais ; préf. de Pierre Goubert, Fécamp, Éd. des Falaises, 2004, 199 p.
 
Il participe à la rédaction du [Rapport du] 13e Congrès international des sciences historiques, Moscou, 16-23 août 1970. [5], Pierre Goubert, Jean Meyer,... « Les problèmes de la noblesse au 17e siècle », Moscou, Editions Naouka, 1970, 22 p ; 20 cm
 
Contributions pédagogiques : La Documentation photographique.
 
Le Règne de Louis XV, [dossier réalisé avec la collaboration de Pierre Goubert], Paris, la Documentation française, 1967, 8 p., 16 pl. en n. et en coul., in-4 (30 cm)
 
Louis XIV, le roi, le royaume, [Dossier réalisé avec la collaboration de Pierre Goubert], Paris, la Documentation française, Avril-mai 1968, 16 p., pl. en n et en coul., in-4 (30 cm).

On peut réécouter une émission de France culture consacrée à la vision de Louis XIV qu’avait Pierre Goubert, et télécharger ci-dessous au format pdf le programme complet de la journée d’études.

19 février 2016
  • Facebook
  • Facebook

Vos commentaires


Aucune réaction pour le moment.