Les mots de la laïcité : “Révolution”

par Paul Chopelin

On peut consulter sur le site de l’Institut Supérieur d’Études des Religions et de la Laïcité (ISERL) de courtes vidéos illustrant les « mots de la laïcité ».

Nous avons choisi la vidéo concernant le mot Révolution, enregistrée par notre ami et sociétaire Paul Chopelin.

L’ISERL

La réaffirmation de la présence des religions dans la vie de nos sociétés et les mises à l’épreuve du compromis laïque constituent une donnée qui s’impose à tous et suscite de nombreuses interrogations. L’agglomération lyonnaise, et au-delà la région Rhône-Alpes, carrefours très anciens de migrations, ont déjà connu dans le passé de profondes transformations entraînées par la circulation des hommes, de leurs croyances et de leurs philosophies. Mais depuis quelques années les mutations survenues dans ce domaine semblent s’amplifier et s’accélérer au point d’interroger le modèle du vivre ensemble construit autour de la laïcité.

Conscients des enjeux que comporte cette évolution, soucieux de contribuer à une approche raisonnée du nouveau paysage religieux et des redéfinitions de la laïcité, les établissements universitaires ont décidé de coordonner leurs efforts en créant en 2009, l’Institut Supérieur d’Études des Religions et de la Laïcité.

L‘ISERL fédère une douzaine d’équipes de chercheurs ou enseignants-chercheurs des universités de Lyon 2, Lyon 3, Saint-Étienne, ENS… Il met l’accent sur l’interdisciplinarité, réunissant des historiens, des philosophes, des spécialistes de littérature, des anthropologues, des juristes… L’Institut Supérieur d’Études des Religions et de la Laïcité (ISERL) a trois objectifs :

Essentiellement fédérer les recherches menées sur les religions et la laïcité au sein des équipes des Universités de Lyon, de Saint-Etienne et des établissements français et européens avec lesquels l’Institut aura établi des conventions.

Assurer la diffusion et la circulation des connaissances auprès des chercheurs, des professionnels et de tout public sensibilisé à ces questions par le biais de publications, de conférences, de propositions de formation continue.

Former : l’ISERL gère un MASTER des Sciences du religieux et de la laïcité. Il sert d’appui à des cycles de formation interdisciplinaire. Ils peuvent être ponctuels (universités d’été, semaines intensives) ou conduire à des diplômes spécialisés.

12 octobre 2016
  • Facebook
  • Facebook

Vos commentaires


Aucune réaction pour le moment.