Le journal d’une reine

Marie-Caroline de Naples dans l’Italie des Lumières

L’analyse d’un journal intime inédit.

L’auteur

Ancienne élève de l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, professeur agrégée d’histoire, Mélanie Traversier est actuellement maîtresse de conférences en histoire moderne à l’Université de Lille III et membre de l’Institut universitaire de France. Depuis sa thèse consacrée à Gouverner l’opéra. Une histoire politique de l’opéra à Naples (1767-1815) (Rome, EFR, 2009), elle a consacré de nombreux travaux à l’histoire politique et culturelle de l’Italie des Lumières, avec une attention toute particulière à l’étude des circulations musicales, des sensibilités et du genre. Elle a notamment édité et préfacé les Mémoires de Vittorio Alfieri (Ma Vie, Mercure de France, 2012). Elle est également comédienne et a donné lors du dernier Festival de Grignan (juillet 2016) une adaptation théâtrale de la correspondance entre Rousseau et Henriette.

L’ouvrage

Cet ouvrage déjoue les codes de la classique biographie princière en proposant une approche attentive à l’expérience vécue de cette souveraine, une des soeurs de Marie-Antoinette, tant sur le plan politique que personnel. L’auteur y dresse le portrait complexe de cette reine à partir de l’analyse du journal "intime" qu’elle rédigeait jour après jour en français. À l’issue d’une enquête qui la conduit de Naples aux Etats-Unis, Mélanie Traversier a reconstitué ce document pour les années 1780 à partir des épaves de son diaire conservées à Naples et de son journal de voyage en Italie retrouvé dans une collection particulière américaine .

Boutique en ligne

Vous pouvez vous procurer l’ouvrage directement sur le site de l’éditeur en cliquant ici.

1er mai 2017
Thématique : Femmes dans l’histoire
  • Facebook
  • Facebook

Vos commentaires


Aucune réaction pour le moment.