Hommage à Charlotte Goetz-Nothomb

Par Stefania Di Pasquale

C’est avec une immense tristesse, en tant chercheuse de l’équipe belge Pôlenordgroup Bruxelles, que je vous annonce la mort de la notre chère présidente Charlotte Goetz-Nothomb, arrivée le 12 décembre 2019, à Bruxelles.

Depuis 1985, Charlotte a consacré toute son énergie aux études sur Jean-Paul Marat, « L’Ami du Peuple » et sur la Révolution française. Son travail s’est appuyé sur les grandes collections, celle de François Chèvremont à la British Library, celle de la Bibliothèque nationale de France, celle de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, mais aussi sur certains fonds documentaires, comme le fonds La Bédoyère, le fonds Lacassagne à la Bibliothèque municipale de Lyon, etc. En 1990, la découverte, en Ecosse, d’une collection des journaux ayant appartenu en propre à Marat, corrigée et annotée de sa main, a largement enrichi le travail entrepris.

En avril 2015, deux émissions de la télévision française ont mentionné, parmi les livres rares de la Réserve précieuse de la Bibliothèque nationale de France, cette collection corrigée par Marat, découverte par Charlotte Goëtz-Nothomb et Jacques De Cock, et acquise par la BnF chez Sotheby’s en 1990.

L’authentification en avait été faite par nos soins dans un « CHANTIER MARAT » : Marat corrigé par lui-même (Bruxelles, Editions POLE NORD, 77 p., 1990).
Après ces immenses travaux, un site web a été ouvert en 2001 : www.marat-jean-paul.org. Il est riche d’articles, d’essais, de biographies et d’images apportées par les membres de l’association et par nombre d’historiens qui a collaboré au projet.

Charlotte, que nous appelions joliment « Chacha », n’était pas seulement une chercheuse passionnée, qui a consacré jusqu’à son dernier souffle à Marat et à la vérité, mais elle fut aussi une grande dame, toujours pleine de joie, d’humour et de courage.

Stefania Di Pasquale

7 janvier 2020
  • Facebook
  • Facebook

Vos commentaires


Aucune réaction pour le moment.