Disparitions

Disparition de Dominique RONDELOT

C’est un ardent défenseur que la mémoire de Robespierre a perdu avec le décès brutal de notre ami Dominique Rondelot.


Alberto Gil Novales, in memoriam (1930-2016)

par Lluís Roura

Le grand historien espagnol, Alberto Gil Novales, nous a quitté le mardi 15 novembre 2016. Il était né à Barcelone, mais avait étudié à Zaragoza ; étant donné le caractère de l’Université sous le franquisme, il avait complété sa formation en Allemagne, en Italie et aux Etats Unis. À partir de 1964, il était rentré en Espagne et était devenu professeur à l’université de Madrid, à l’université autonome de Barcelone et à l’université complutense de Madrid.


Disparition de Claude Coquard

par Serge Aberdam

En apprenant le décès de Claude Coquard, ce cinq septembre, j'ai personnellement éprouvé le sentiment d'avoir été injuste envers lui. Claude, notre ancien trésorier, s'était activé comme un beau diable pour accompagner notre réinvestissement collectif dans la Société des études robespierristes. Il (...)


Disparition de Bronislaw Baczko

par Françoise Brunel

Ces quelques lignes ne sont pas un hommage scientifique à Bronislaw Baczko, mort à Genève le 29 août 2016. Ses collègues (anciens élèves et amis), Michel Porret et François Rosset ont, dans Le Temps (4 septembre 2016), écrit les premières lignes de l’hommage que les universitaires sauront rendre à « cet intellectuel et professeur exceptionnel ». À la demande de Michel Biard, président de la SER, je me contenterai d’apporter un témoignage de profonde gratitude à la grande générosité de B. Baczko.