Disparition de Dominique RONDELOT

C’est un ardent défenseur que la mémoire de Robespierre a perdu avec le décès brutal de notre ami Dominique Rondelot.

C’est un ardent défenseur que la mémoire de Robespierre a perdu avec le décès brutal de notre ami Dominique Rondelot.

Passionné et passionnant, d’une culture livresque pour tout ce qui touchait à l’Incorruptible, Dominique a été fidèle toute sa vie à cet homme qu’il avait découvert, enfant, en regardant les épisodes de « la caméra explore le temps » qui lui était consacrés.

Membre de différentes associations relatives à l’Incorruptible et à la Révolution, il s’était surtout fait connaître comme président de l’AMRID (Association Maximilien Robespierre pour l’Idéal Démocratique), dont il assuma la présidence pendant près de vingt ans. Il y insuffla son enthousiasme et assura la direction de la publication de 81 bulletins trimestriels, dont il écrivit lui-même de nombreux numéros.

Outre ses activités liées à l’incorruptible, il fut impliqué dans la vie locale de sa ville de Descartes dont il fut membre du Conseil municipal. Comptable émérite, qui partageait ses connaissances avec des jeunes dans le cadre de l’IUT GEA de Niort, et aussi avec des adultes en réinsertion dont il était si fier de la réussite.

Sa jovialité, son humour, sa générosité … et son éternel canotier vont nous manquer.

Daniel Somogy

29 août 2017
  • Facebook
  • Facebook

Vos commentaires


Aucune réaction pour le moment.