Alberto Gil Novales, in memoriam (1930-2016)

par Lluís Roura

Le grand historien espagnol, Alberto Gil Novales, nous a quitté le mardi 15 novembre 2016. Il était né à Barcelone, mais avait étudié à Zaragoza ; étant donné le caractère de l’Université sous le franquisme, il avait complété sa formation en Allemagne, en Italie et aux Etats Unis. À partir de 1964, il était rentré en Espagne et était devenu professeur à l’université de Madrid, à l’université autonome de Barcelone et à l’université complutense de Madrid.

Sa trajectoire intellectuelle l’a constamment conduit à se pencher sur la pensée, le parcours, et les trajectoires sociale et politique d’acteurs historiques, au cœur des processus réformateurs et révolutionnaires de l’Espagne des XVIIIe et XIXe siècles. Dans sa longue bibliographie, qui compte quelque trois cents articles et une trentaine de livres, on peut souligner l’importance de Las Sociedades Patrióticas (1820-1823) – 2 vol., 1975 -, ainsi que son monumental Diccionario Biográfico de España (1808-1833) – 3 vol., 2010.

Alberto Gil Novales était membre du comité scientifique de la Société des études robespierristes. Il a également régulièrement fréquenté les colloques sur la Révolution française, particulièrement à l’occasion du Bicentenaire de la Révolution et de la période napoléonienne. Il faut encore rappeler son activité comme fondateur et directeur de la prestigieuse revue Trienio. Ilustración y Liberalismo, régulièrement publiée depuis 1983, à raison de deux numéros par an.

Après sa disparition, il nous reste son œuvre et, surtout, le souvenir de sa chaleureuse amitié et son legs d’historien.

Lluís Roura

Messages

— Les condoléances émues de toute notre petite équipe sont transmises aux proches et amis d’Alberto Gil Novales qui était aussi notre ami et soutien dans le périple de l’édition princeps des Œuvres Politiques de Jean-paul Marat, et avec lequel nous avons eu le bonheur de correspondre.

Charlotte Goëtz-Nothomb pour POLENORDGROUP

1er décembre 2016
  • Facebook
  • Facebook

Vos commentaires


Aucune réaction pour le moment.